Le fondateur de BetOnSports, Gary Kaplan, plaide coupable

2,261
vues
2
réponses
Dernier message fait il y a environ 14 ans par Lipstick
Alenka
  • Créé par
  • Alenka
  • United States Sr. Member 268
  • actif la dernière fois il y a environ 6 ans

Les lecteurs de ce sujet ont également lu :

  • Il y a tellement de nouveaux casinos qui sont lancés ces jours-ci et il est tout à fait naturel de vouloir tous les tester et de savoir s'ils sont bons. Que dites-vous de ces cinq pour commencer ?...

    Lu

    Concours LCB de 500 $ en argent réel de ...

    198 8.76 K
    il y a environ 2 mois
  • Vous recherchez des jeux de machines à sous en ligne d’ AGT Software ? Chaque fois qu'il y aura un nouveau jeu d'AGT Software, nous mettrons à jour ce fil de discussion. AGT Software se démarque...

    Lu

    Nouvelles machines à sous en ligne d'AGT...

    1 486
    il y a environ 2 mois
  • Revue du casino Joker8 Bonus d'inscription : 100 % jusqu'à 500 €/$ + 200 tours Bonus d'inscription - Brésil : 100 % jusqu'à 2 000 R$ + 200 tours Bonus hebdomadaire : 50 % jusqu'à...

    Lu

    Bonus et promotions du casino Joker8

    1 242
    il y a environ 2 mois

Veuillez ou s'inscrire pour poster ou commenter.

  • Original Anglais Traduction Français

    By CHERYL WITTENAUER,
    Associated Press Writer Cheryl Wittenauer, Associated Press Writer – Fri Aug 14, 6:00 pm ET ( http://news.yahoo.com/s/ap/20090814/ap_on_re_us/us_internet_gambling_plea)

    ST. LOUIS – The founder of the online gambling site BetOnSports.com pleaded guilty on Friday to federal racketeering conspiracy and other charges, concluding years of investigating and prosecuting a case in the complex world of offshore sports gambling.

    Gary Kaplan, 50, who started out as a New York bookie who didn't complete high school, and who in recent years held his business out to the world as the largest and best in the industry, agreed in a plea deal to forfeit $43.6 million in illegally obtained revenue from his criminal enterprise.

    Assistant U.S. Attorney Steven Holtshouser said Kaplan won't be left penniless.

    The money, most of which will go to the U.S. government, already has arrived in the states from a Swiss bank account, and represents "more than half" of Kaplan's total worth, Holtshouser said. Some of the proceeds may go to New Jersey and Switzerland for their cooperation in the case.

    He said Kaplan has a trust "with many millions" in New Jersey and Switzerland.

    Kaplan founded the offshore company in 1995, setting up entities in Aruba, Antigua and eventually Costa Rica to solicit U.S. citizens to place sports wagers by phone and over the Internet directly from their U.S. accounts. It grew to be one of the largest online gambling firms in the world.

    By Kaplan's own admission in court Friday, BetOnSports had a million registered customers and accepted more than 10 million sports bets in excess of a billion dollars in 2004 alone. By then, he was based in Costa Rica, where he employed 1,700 people and provided a day care center for their children that was next to his firing range, Holtshouser said. Kaplan took BetOnSports public on the London Stock Exchange's Alternative Investment Market in 2004, which netted him more than $100 million that was invested in Swiss bank accounts. For the next two years, he served as BetOnSports' consultant.

    Online gaming is illegal in the U.S., and in 2006, a federal grand jury indicted Kaplan, his company and several associates. Four other former executives, including two of Kaplan's siblings, have pleaded guilty. No one has been sentenced.

    Prosecutors said the company falsely advertised that its Web-based and phone-based gambling operations were legal, and misled gamblers into believing that money transferred to BetOnSports was safe and available to withdraw at any time. Instead, investigators said, the money was used to expand operations, including purchase of a rival betting firm. When BetOnSports ceased operation in 2006, customers lost more than $16 million.

    Kaplan, appearing tidy and respectable in a jail-issued orange jumpsuit, read aloud a lengthy statement to the judge detailing his company's history, while his wife, children, a sister and nieces and nephews listened from the audience.

    He told U.S. District Judge Carol Jackson that he initially believed that adhering to the laws and practices of his offshore entities in Aruba, Antigua, Costa Rica, the Dominican Republic and the United Kingdom kept him in good stead with U.S. laws. But he said he became aware as early as 2000 that such dealings violated U.S. law, and got confirmation in a legal opinion in 2002 when he tried to take the company public. Yet, he kept operating.

    "I accept responsibility for my actions and I realize that as a U.S. citizen, I should have abided by U.S. law," he said. "Nevertheless, I do not agree with the U.S. stance against offshore telephone and Internet sports betting. But I do accept full responsibility for my decisions."

    Kaplan pleaded guilty to racketeering conspiracy, violating the Wire Wager Act, and conspiring to violate it. In exchange, other charges were dropped.

    Defense and prosecuting attorneys are recommending he serve anywhere from 41 to 51 months in prison, but Jackson could impose more or less at Kaplan's sentencing Oct. 27. He will pay no fines or restitution besides the forfeiture. He has already served 29 months in jail since his March 2007 arrest in Puerto Rico.

    For a year before his arrest, Holtshouser said Kaplan was "on the run, fleeing all over the world" with fake passports, "trying to establish a place where he could not be extradited."

    The case could have been filed anywhere in the U.S., but the Eastern District of Missouri's former U.S. Attorney Catherine Hanaway, who was committed to pursuing this area of crime, Holtshouser said, went after it with Department of Justice backup and the help of undercover FBI agents who placed bets with Kaplan's company.

    Federal agents have been investigating offshore sports gambling since 1997, and BetOnSports since 2001.

    Par CHERYL WITTENAUER,
    Cheryl Wittenauer, rédactrice d'Associated Press, rédactrice d'Associated Press – vendredi 14 août, 18 h HE ( http://news.yahoo.com/s/ap/20090814/ap_on_re_us/us_internet_gambling_plea)

    ST. LOUIS – Le fondateur du site de jeu en ligne BetOnSports.com a plaidé coupable vendredi de complot fédéral de racket et d'autres accusations, mettant fin à des années d'enquête et de poursuites dans une affaire dans le monde complexe des jeux sportifs offshore.

    Gary Kaplan, 50 ans, qui a débuté comme bookmaker à New York sans avoir terminé ses études secondaires et qui, ces dernières années, a présenté son entreprise au monde comme la plus grande et la meilleure du secteur, a accepté dans un accord de plaidoyer de renoncer à 43,6 $. millions de dollars en revenus obtenus illégalement grâce à son entreprise criminelle.

    Le procureur adjoint des États-Unis, Steven Holtshouser, a déclaré que Kaplan ne resterait pas sans le sou.

    L'argent, dont la majeure partie ira au gouvernement américain, est déjà arrivé aux États-Unis à partir d'un compte bancaire suisse et représente "plus de la moitié" de la valeur totale de Kaplan, a déclaré Holtshouser. Une partie des bénéfices pourrait être reversée au New Jersey et à la Suisse pour leur coopération dans cette affaire.

    Il a ajouté que Kaplan possédait une fiducie « de plusieurs millions » dans le New Jersey et en Suisse.

    Kaplan a fondé la société offshore en 1995, créant des entités à Aruba, Antigua et finalement au Costa Rica pour inciter les citoyens américains à placer des paris sportifs par téléphone et sur Internet directement à partir de leurs comptes américains. Elle est devenue l’une des plus grandes sociétés de jeux en ligne au monde.

    De l'aveu même de Kaplan devant le tribunal vendredi, BetOnSports comptait un million de clients enregistrés et a accepté plus de 10 millions de paris sportifs dépassant le milliard de dollars rien qu'en 2004. À cette époque, il était basé au Costa Rica, où il employait 1 700 personnes et fournissait une garderie pour leurs enfants située à côté de son champ de tir, a déclaré Holtshouser. Kaplan a introduit BetOnSports en bourse sur le marché des investissements alternatifs de la Bourse de Londres en 2004, ce qui lui a rapporté plus de 100 millions de dollars investis sur des comptes bancaires suisses. Pendant les deux années suivantes, il a été consultant de BetOnSports.

    Les jeux en ligne sont illégaux aux États-Unis et, en 2006, un grand jury fédéral a inculpé Kaplan, sa société et plusieurs associés. Quatre autres anciens dirigeants, dont deux frères et sœurs de Kaplan, ont plaidé coupables. Personne n'a été condamné.

    Les procureurs ont déclaré que la société avait faussement annoncé que ses opérations de jeu sur le Web et par téléphone étaient légales et avait induit les joueurs en erreur en leur faisant croire que l'argent transféré à BetOnSports était en sécurité et pouvait être retiré à tout moment. Au lieu de cela, selon les enquêteurs, l’argent a été utilisé pour étendre les opérations, y compris l’achat d’une société de paris rivale. Lorsque BetOnSports a cessé ses activités en 2006, les clients ont perdu plus de 16 millions de dollars.

    Kaplan, semblant soigné et respectable dans une combinaison orange délivrée par la prison, a lu à haute voix une longue déclaration au juge détaillant l'histoire de son entreprise, tandis que sa femme, ses enfants, une sœur, ses nièces et ses neveux écoutaient le public.

    Il a déclaré à la juge de district américaine Carol Jackson qu'il pensait initialement que le fait d'adhérer aux lois et aux pratiques de ses entités offshore à Aruba, Antigua, au Costa Rica, en République dominicaine et au Royaume-Uni le maintenait en bonne position face aux lois américaines. Mais il a déclaré qu'il avait pris conscience dès 2000 que de telles transactions violaient la loi américaine et qu'il avait obtenu confirmation dans un avis juridique en 2002 lorsqu'il avait tenté d'introduire la société en bourse. Pourtant, il a continué à opérer.

    "J'accepte la responsabilité de mes actes et je réalise qu'en tant que citoyen américain, j'aurais dû respecter la loi américaine", a-t-il déclaré. "Néanmoins, je ne suis pas d'accord avec la position américaine contre les paris sportifs offshore par téléphone et sur Internet. Mais j'accepte l'entière responsabilité de mes décisions."

    Kaplan a plaidé coupable de complot de racket, de violation du Wire Wager Act et de complot en vue de le violer. En échange, d'autres accusations ont été abandonnées.

    Les avocats de la défense et des poursuites lui recommandent de purger entre 41 et 51 mois de prison, mais Jackson pourrait en imposer plus ou moins lors de la condamnation de Kaplan le 27 octobre. Il ne paiera aucune amende ni restitution en dehors de la confiscation. Il a déjà purgé 29 mois de prison depuis son arrestation en mars 2007 à Porto Rico.

    Pendant un an avant son arrestation, Holtshouser a déclaré que Kaplan était « en fuite, fuyant partout dans le monde » avec de faux passeports, « essayant d'établir un endroit où il ne pourrait pas être extradé ».

    L'affaire aurait pu être déposée n'importe où aux États-Unis, mais l'ancienne procureure américaine du district oriental du Missouri, Catherine Hanaway, qui s'était engagée à poursuivre ce domaine de criminalité, a déclaré Holtshouser, l'a poursuivie avec le soutien du ministère de la Justice et l'aide du FBI infiltré. agents qui ont parié avec la société de Kaplan.

    Les agents fédéraux enquêtent sur les jeux sportifs offshore depuis 1997 et sur BetOnSports depuis 2001.

  • Original Anglais Traduction Français
    Geeez as soon as there seems to be alittle bit of light at the end of the tunnel for US gamblers......the gov pulls another cheap shot. I thought we were making progress in allowing online sports bets.

    We make one step forward....and are pushed two steps backwards. Its a shame what happened to Kaplan. By the time the dust settles it will be legal.

    I just want to know how they pick and choose who they are gonna nail.

    Lips
    Bon sang, dès qu'il semble y avoir un peu de lumière au bout du tunnel pour les joueurs américains... le gouvernement tente un autre coup bas. Je pensais que nous faisions des progrès en autorisant les paris sportifs en ligne.

    Nous faisons un pas en avant... et sommes poussés deux pas en arrière. C'est dommage ce qui est arrivé à Kaplan. Le temps que la poussière retombe, ce sera légal.

    Je veux juste savoir comment ils choisissent qui ils vont clouer.

    Lèvres

Réponse rapide

Veuillez saisir votre commentaire.

activités de LCB au cours des dernières 24 heures

Les messages les plus consultés du forum

DeeJay505
DeeJay505 New Mexico il y a environ 2 mois
9

Créez un nouveau compte au casino Velvet Spins pour 120 tours gratuits sans dépôt sur sweet 16 blast avec ce code : SWEETBLAST retrait maximum de 100 dollars 30 fois de jeu sont nécessaires...
Casino Velvet Spins sans dépôt

matijan
matijan Serbia il y a environ 14 jours
130

Il y a tellement de nouveaux casinos qui sont lancés ces jours-ci et il est tout à fait naturel de vouloir tous les tester et de savoir s'ils sont bons. Que dites-vous de ces cinq pour commencer ?...
Concours d'avril 2024 de 500 $ d'argent réel : testons les casinos !

matijan
matijan Serbia il y a environ 1 mois
119

Découvrez tous les bonus de casino disponibles pour votre pays sur notre page thématique des bonus de la Saint-Patrick . Nous publierons également des mises à jour dans ce fil pour votre...
Meilleurs bonus de casino pour la Saint-Patrick 2024 ☘️