Juge de paix et Wedding Bell Blues

4,797
vues
15
réponses
Dernier message fait il y a environ 14 ans par Lipstick
Lipstick
  • Créé par
  • Lipstick
  • United States Admin 13900
  • actif la dernière fois il y a environ 37 minutes

Les lecteurs de ce sujet ont également lu :

  • Salut tout le monde, Nous souhaitons toucher davantage de pays/joueurs dans le monde dans leur langue maternelle. LCB est une source populaire et fiable pour tout ce qui concerne les jeux pour de...

    Lu

    LCB recherche des traducteurs !

    3 696
    il y a environ 2 mois
  • Mr.O Casino : 64 tours gratuits avec code : DROP64 Je ne connais pas ce casino, j'y ai joué plusieurs fois, il doit être nouveau, vous pouvez certainement y obtenir les tours gratuits, je n'ai...

    Lu

    Prime

    1 361
    il y a environ 2 mois
  • Le moment est venu d’annoncer les meilleures marques iGaming de 2023 ! L'équipe, les membres et les nominés du LCB se sont réunis aujourd'hui pour une diffusion en direct afin de célébrer les...

    Lu

    Annonce des gagnants des LCB Awards 2023

    6 783
    il y a environ 2 mois

Veuillez ou s'inscrire pour poster ou commenter.

  • Original Anglais Traduction Français
    Hi Members,

    This is the year 2009….or am I in the wrong century? A Justice of the Peace, Keith Bardwell, in Louisana refused to marry a couple because of their race. Beth Humphrey, 30, and 32-year-old Terence McKay were denied a marriage license based on interacial issues. She is white and he is black.

    Bardwell said he has discussed the topic with blacks and whites, along with witnessing some interracial marriages. He came to the conclusion that most of black society does not readily accept offspring of such relationships, and neither does white society, he said.

    Bardwell claims he has not broken any laws. He simply told the couple he would not marry them…….not that they could not get married.

    We all live in a society to practice anti racism…but behind closed doors is whole other story. Many parents and family members are apalled at the prospect of their son or daughter marrying out of there race…..any race.

    Is Bardwell right? Is interacial marriages not just among blacks and whites but of any interational couple, cause such disruption in raising a family that it should be discouraged?


    Lips
    Salut les membres,

    Nous sommes en 2009… ou suis-je dans le mauvais siècle ? Un juge de paix, Keith Bardwell, en Louisiane, a refusé d'épouser un couple en raison de leur race. Beth Humphrey, 30 ans, et Terence McKay, 32 ans, se sont vu refuser une licence de mariage en raison de problèmes interraciaux. Elle est blanche et il est noir.

    Bardwell a déclaré qu'il avait discuté du sujet avec des noirs et des blancs et qu'il avait été témoin de certains mariages interracial. Il est arrivé à la conclusion que la plupart des membres de la société noire n’acceptent pas facilement les enfants issus de telles relations, et la société blanche non plus, a-t-il déclaré.

    Bardwell affirme qu'il n'a enfreint aucune loi. Il a simplement dit au couple qu'il ne les épouserait pas… non pas qu'ils ne pouvaient pas se marier.

    Nous vivons tous dans une société qui pratique la lutte contre le racisme… mais à huis clos, c'est une toute autre histoire. De nombreux parents et membres de la famille sont consternés à l'idée que leur fils ou leur fille se marie sans race… n'importe quelle race.

    Bardwell a-t-il raison ? Les mariages interraciaux, non seulement entre noirs et blancs, mais aussi dans n'importe quel couple international, provoquent-ils de telles perturbations dans l'éducation d'une famille qu'ils devraient être découragés ?


    Lèvres
  • Original Anglais Traduction Français

    Well, I saw that and kind of "WTH??" as it's really NOT up to him to decide about who shouldn't or should marry.

    He was (I'm not sure) nominated or elected into such a position. As such, he MUST follow the law that is in the state constitution and not his personal "Preferences"

    BTW the hardest marriages to survive, are Jewsih and Cathoilic.

    Eh bien, j'ai vu ça et un peu "WTH ??" car ce n'est vraiment PAS à lui de décider qui ne devrait pas ou devrait se marier.

    Il a été (je ne suis pas sûr) nommé ou élu à un tel poste. En tant que tel, il DOIT suivre la loi qui figure dans la constitution de l'État et non ses « préférences » personnelles.

    BTW, les mariages les plus difficiles à survivre sont ceux des juifs et des catholiques.

  • Original Anglais Traduction Français

    Genenco is certainly right here.  He is a Justice of the Peace NOT a cleryperson. 

    Genenco est certainement ici. Il est juge de paix et NON pas clérical.

  • Original Anglais Traduction Français
    Oopps..........maybe i should of mentioned he was a clergyman!!!

    Lips
    Oups.......... j'aurais peut-être dû mentionner qu'il était un ecclésiastique !!!

    Lèvres
  • Original Anglais Traduction Français

    Lips, wouldn't change a thing.

    a ships Captain has the privledge to marry anybody on ship. But first and last, he's the Captain.

    Justice of the peace doesn't have to be a clergy, they are an "Office Holder" bound by rules. (Found out they are elected by the town) and so, this IS a offense which he will be removed for his "attitude" shortly.

    Again, first and last, they must be for all people and not just who they think will be good for a "Marriage"

    BTW, here's the "Requirements" of a JOP in LA:

    These are the basic qualifications to run for the office of justice of the peace or constable. For more detailed explanations, please visit the Louisiana Secretary of State's website, www.sos.louisiana.gov.

    n There are five requirements all candidates must meet in order to qualify to serve as a justice of the peace or constable. Please see LA R.S. 13:2582 and LA R.S. 13:2583 for more details.

    n Qualifications:
    • Good Moral Character
    • Qualified Elector - The candidate is qualified to cast a ballot in the election.
    • Qualified Candidate must live in the ward and district from which they seek election.
    • Qualified Candidate must be able to read and write the English language.
    • Qualified Candidate must possess a high school diploma or graduate equivalency degree (GED).
    n A person must be under the age of 70 years on the date of qualification in order to run for the office of justice of the peace or constable. A JP or constable who attains 70 years of age while serving a term of office shall be allowed to complete that term.

    n JPs who have been appointed by the Supreme Court to fill a vacancy, are not qualified to run for election to that office.

    Les lèvres ne changeraient rien.

    un capitaine de navire a le privilège d'épouser n'importe qui à bord du navire. Mais avant tout, il est le capitaine.

    Le juge de paix ne doit pas nécessairement être un membre du clergé, il s'agit d'un « titulaire de charge » lié par des règles. (J'ai découvert qu'ils étaient élus par la ville) et donc, c'est une infraction pour laquelle il sera bientôt renvoyé pour son "attitude".

    Encore une fois, avant et après, ils doivent s'adresser à tout le monde et pas seulement à ceux qu'ils pensent être bons pour un « mariage ».

    BTW, voici les « Exigences » d'un JOP à Los Angeles :

    Ce sont les qualifications de base pour briguer le poste de juge de paix ou de gendarme. Pour des explications plus détaillées, veuillez visiter le site Web du secrétaire d'État de Louisiane, www.sos.louisiana.gov.

    n Il y a cinq exigences que tous les candidats doivent remplir pour pouvoir exercer les fonctions de juge de paix ou d'agent de police. Veuillez consulter LA RS 13:2582 et LA RS 13:2583 pour plus de détails.

    nQualités :
    • Bon caractère moral
    • Électeur qualifié – Le candidat est qualifié pour voter à l'élection.
    • Les candidats qualifiés doivent vivre dans le quartier et le district dans lesquels ils cherchent à être élus.
    • Le candidat qualifié doit être capable de lire et d'écrire la langue anglaise.
    • Le candidat qualifié doit posséder un diplôme d'études secondaires ou un diplôme d'études supérieures équivalent (GED).
    n Une personne doit être âgée de moins de 70 ans à la date d'obtention de sa qualification pour pouvoir se porter candidate au poste de juge de paix ou de constable. Un juge de paix ou un agent de police qui atteint l'âge de 70 ans alors qu'il exerce son mandat est autorisé à terminer ce mandat.

    n Les juges de paix nommés par la Cour suprême pour combler un poste vacant ne sont pas qualifiés pour se présenter aux élections à ce poste.

  • Original Anglais Traduction Français

    If he was a clergyperson only, then he certainly has the right to refuse to officiate, whether the reason is a good one or not.  Frankly, clergy are the only ones in our society right now who, thank God, can say NO to officiating at an improper marriage.  (I certainly would not consider racial issues "improper.")  However, if he is an elected or appointed government official, then he must perform the ceremony.

    S'il était uniquement membre du clergé, il a certainement le droit de refuser d'officier, que la raison soit bonne ou non. Franchement, les membres du clergé sont actuellement les seuls dans notre société qui, Dieu merci, peuvent dire NON à la célébration d'un mariage irrégulier. (Je ne considérerais certainement pas les questions raciales comme « inappropriées ».) Cependant, s'il est un représentant gouvernemental élu ou nommé, il doit alors célébrer la cérémonie.

  • Original Anglais Traduction Français

    Drpsyce, this reminds me of about 2-4 years ago. There's a coalition of ministers in the south who when informed that a couple want to marry, they have them go through a few weeks of discussion and personal observations or such to see just how good of a marriage it might be.

    They had many times told prespective couples that "Yes, you can marry, but we won't do it as we feel you're not ready"

    Holy mackeral! Take about honest Pastors/preachers. THAT'S what we really need right now in the USA, ministers who freaking CARE about the commitment to a marriage.

    Drpsyce, cela me rappelle il y a environ 2 à 4 ans. Il existe une coalition de ministres dans le Sud qui, lorsqu'ils sont informés qu'un couple veut se marier, leur font passer quelques semaines de discussion et d'observations personnelles ou autres pour voir à quel point ce mariage pourrait être bon.

    Ils ont dit à plusieurs reprises aux futurs couples : "Oui, vous pouvez vous marier, mais nous ne le ferons pas car nous pensons que vous n'êtes pas prêts".

    Sacré maquereau ! Pensez aux pasteurs/prédicateurs honnêtes. C'est ce dont nous avons vraiment besoin en ce moment aux États-Unis, de ministres qui se soucient vraiment de l'engagement en faveur du mariage.

  • Original Anglais Traduction Français

    I am on the committee that supports my pastor at my church.  Frankly, I hope she talks 50% of couples OUT of getting married.

    Je fais partie du comité qui soutient mon pasteur dans mon église. Franchement, j'espère qu'elle dissuadera 50 % des couples de se marier.

  • Original Anglais Traduction Français
    ABSOLUTELY RIDICULOUS!!!!!!!!
    ABSOLUMENT RIDICULE!!!!!!!!
  • Original Anglais Traduction Français
    I agree Shell...........aren't we all married to some degree to a different race. Who are we to decide which race is wrong and which race is right.

    Lips
    Je suis d'accord avec Shell.......... ne sommes-nous pas tous mariés dans une certaine mesure à une race différente. Qui sommes-nous pour décider quelle race est mauvaise et quelle race est bonne ?

    Lèvres
  • Original Anglais Traduction Français

    Regarding the refusal to marry a opposite race couple, Yahoo posted this, I think it's very true and timely.

    Atlanta – Louisiana justice of the peace Keith Bardwell's refused to marry a white woman and a black man reportedly because he believed that children of an interracial marriage would suffer socially.

    That view was once common in the United States, and might have had some basis decades ago when such marriages were taboo and multiracial families were sometimes ostracized. But today, not only are mixed-race children widely accepted but some research suggests they might even have some social advantages.

    Researchers are finding that multiracial kids can sometimes be better socially adjusted than single-race offspring. And with the high-profile success of multiracial progeny such as Tiger Woods, Halle Berry, and President Obama (who at his first press conference as president described himself as a "mutt"), stereotypes about the split world of the "tragic mulatto" have long fallen by the wayside.

    The American Civil Liberties Union is now threatening a lawsuit if Mr. Bardwell, veteran justice of the peace at Tangipahoa Parish, doesn't step down. The group calls Bardwell's refusal to issue a marriage licence to Beth Humphrey (who is white) and Terence McKay (who is black) both "tragic and illegal."

    "I'm not a racist," Bardwell told a local newspaper. "I do ceremonies for black couples right here in my house. My main concern is for the children."

    The 'tragic mulatto'
    Refusing to issue marriage licenses for reasons of race has been illegal in the US since the Supreme Court in 1967 struck down anti-miscegenation laws in 16 states, mostly in the South.

    Research on mixed-race children once focused on the social and psychological problems that can arise from not feeling like a full member of any racial group. That notion permeated early 20th century American literature through the figure of the "tragic mulatto," who did not fit in with either the black or white world.

    As recently as 1968, the psychologist J.D. Teicher wrote, "Although the burden of the Negro child is recognized as a heavy one, that of the Negro-White child is seen to be even heavier."

    The idea that mixed-race children were biologically inferior to white or black kids was also widespread in the South, and often formed the basis of anti-miscegenation laws during Jim Crow years. (Researchers have found that not only is that not true, but that mixed-race offspring tend to be overall more physically attractive than their peers.)

    Changing views
    But loosening of marriage laws and more-accepting social mores have transformed perceptions of multiracial families. For one thing, there are now 7 million mixed-race kids in the US, up from 500,000 in the 1970s.

    A 2008 study of 182 mixed-race high school kids in California found that these kids didn't focus on exclusionary features like skin color or hair texture when thinking about themselves, but instead, they appeared to feel that their heritage made them "unique."

    The kids are able to "place one foot in the majority and one in the minority group, and in this way might be buffered against the negative consequences of feeling tokenized," the study authors wrote in the Journal of Social Issues. The students surveyed included those with mixed Asian, Hispanic heritage.

    Other studies suggest that while mixed-race kids may no longer feel the burden of discrimination, they still face unique challenges. A 2008 study led by Harvard researchers found that mixed-race adolescents tend to engage in risky behavior outside of school at higher rates than average and also fare "somewhat worse on measures of psychological wellbeing."

    The reality for many mixed-race children probably lies somewhere between liberating and restrictive. On a Yale University blog this year, biracial student Phoebe Hinton wrote: "I am lucky enough to have an excuse flowing in my veins to do whatever … I want: there are some things white people do and … I'll do them. There are some things black people do, and … I'll do them."

    "Pretty much the only thing people won't accept me doing," she adds, "is continuing to identify as neither black nor white, but an amalgam of the two."

    Whether biracial children in rural Louisiana experience the same confidence in their identity – in a region where race arguably still hangs heavier than other parts of the country – is an open question.

    Even if they don't, Bardwell, the justice of the peace, will be hard-pressed to convince anybody – including potentially the US Justice Department – that that's any of his business.

    Concernant le refus d'épouser un couple de race opposée, Yahoo a posté ceci, je pense que c'est très vrai et opportun.

    Atlanta – Louisiane, le juge de paix Keith Bardwell a refusé d'épouser une femme blanche et un homme noir, apparemment parce qu'il pensait que les enfants d'un mariage interracial souffriraient socialement.

    Ce point de vue était autrefois courant aux États-Unis et aurait pu avoir un certain fondement il y a des décennies, lorsque de tels mariages étaient tabous et que les familles multiraciales étaient parfois ostracisées. Mais aujourd’hui, non seulement les enfants métis sont largement acceptés, mais certaines recherches suggèrent qu’ils pourraient même bénéficier de certains avantages sociaux.

    Les chercheurs découvrent que les enfants multiraciaux peuvent parfois être mieux adaptés socialement que les enfants d’une seule race. Et avec le succès retentissant de descendants multiraciaux tels que Tiger Woods, Halle Berry et le président Obama (qui, lors de sa première conférence de presse en tant que président, s'est décrit comme un « cabot »), les stéréotypes sur le monde divisé du « mulâtre tragique » sont depuis longtemps laissés de côté.

    L'Union américaine des libertés civiles menace désormais d'intenter des poursuites si M. Bardwell, ancien juge de paix de la paroisse de Tangipahoa, ne démissionne pas. Le groupe qualifie le refus de Bardwell de délivrer une licence de mariage à Beth Humphrey (qui est blanche) et à Terence McKay (qui est noir) de « tragique et illégal ».

    "Je ne suis pas raciste", a déclaré Bardwell à un journal local. "J'organise des cérémonies pour les couples noirs ici même chez moi. Ma principale préoccupation est pour les enfants."

    Le « mulâtre tragique »
    Refuser de délivrer une licence de mariage pour des raisons raciales est illégal aux États-Unis depuis que la Cour suprême a invalidé en 1967 les lois anti-métissage dans 16 États, principalement dans le Sud.

    Les recherches sur les enfants métis se sont autrefois concentrées sur les problèmes sociaux et psychologiques qui peuvent découler du fait de ne pas se sentir membres à part entière d’un groupe racial. Cette notion a imprégné la littérature américaine du début du XXe siècle à travers la figure du « mulâtre tragique », qui ne s'intégrait ni au monde noir ni au monde blanc.

    Pas plus tard qu'en 1968, le psychologue JD Teicher écrivait : « Même si le fardeau de l'enfant noir est reconnu comme étant lourd, celui de l'enfant noir-blanc est considéré comme encore plus lourd. »

    L’idée selon laquelle les enfants métis étaient biologiquement inférieurs aux enfants blancs ou noirs était également répandue dans le Sud et constituait souvent la base des lois anti-métissage au cours des années Jim Crow. (Les chercheurs ont découvert que non seulement cela n’est pas vrai, mais que les descendants métis ont tendance à être globalement plus attirants physiquement que leurs pairs.)

    Changer de vue
    Mais l’assouplissement des lois sur le mariage et des mœurs sociales plus tolérantes ont transformé la perception des familles multiraciales. D’une part, il y a aujourd’hui 7 millions d’enfants métis aux États-Unis, contre 500 000 dans les années 1970.

    Une étude réalisée en 2008 auprès de 182 lycéens métis en Californie a révélé que ces enfants ne se concentraient pas sur des caractéristiques d'exclusion comme la couleur de la peau ou la texture des cheveux lorsqu'ils pensaient à eux-mêmes, mais qu'ils semblaient plutôt sentir que leur héritage les rendait « uniques ». "

    Les enfants sont capables de "mettre un pied dans la majorité et un autre dans le groupe minoritaire, et pourraient ainsi être protégés contre les conséquences négatives du sentiment d'être symbolique", ont écrit les auteurs de l'étude dans le Journal of Social Issues. Les étudiants interrogés comprenaient ceux ayant un héritage mixte asiatique et hispanique.

    D'autres études suggèrent que même si les enfants métis ne ressentent plus le fardeau de la discrimination, ils sont toujours confrontés à des défis uniques. Une étude menée en 2008 par des chercheurs de Harvard a révélé que les adolescents métis ont tendance à adopter des comportements à risque en dehors de l'école à des taux plus élevés que la moyenne et qu'ils obtiennent également des résultats « un peu moins bons en termes de mesures de bien-être psychologique ».

    La réalité pour de nombreux enfants métis se situe probablement entre la libération et la restriction. Cette année, sur un blog de l'Université de Yale, Phoebe Hinton, étudiante métisse, a écrit : « J'ai la chance d'avoir une excuse qui coule dans mes veines pour faire tout ce que je veux : il y a certaines choses que font les Blancs et… je les ferai. Il y a des choses que font les Noirs, et… je les ferai. »

    "Presque la seule chose que les gens n'accepteront pas que je fasse", ajoute-t-elle, "c'est de continuer à m'identifier ni comme noir ni comme blanc, mais comme un amalgame des deux."

    La question reste ouverte de savoir si les enfants métis des zones rurales de Louisiane éprouvent la même confiance en leur identité – dans une région où la race pèse sans doute encore plus lourd que dans d’autres régions du pays.

    Même s’ils ne le font pas, Bardwell, le juge de paix, aura du mal à convaincre qui que ce soit – y compris potentiellement le ministère américain de la Justice – que cela ne le regarde pas.

  • Original Anglais Traduction Français

    Well, I saw that and kind of "WTH??" as it's really NOT up to him to decide about who shouldn't or should marry.

    He was (I'm not sure) nominated or elected into such a position. As such, he MUST follow the law that is in the state constitution and not his personal "Preferences"

    BTW the hardest marriages to survive, are Jewsih and Cathoilic.


    Oy vey, I gotta take issue w/ that last line sad  At least in my case, anyway.  Bruce & I have been 2gether 5 yrs., lived 2gether for 2, & just got married almost 4 weeks ago.  He is Jewish; he comes from a large family that consists of many nieces & nephews who have married outside of their religion.  Growing up they celebrated both Hannukah & Christmas.  I, on the other hand, grew up Catholic.  We are both older (40's & 50's), & have experienced our share of heartaches in our lives, so when we finally found each other, religion was a minor- if nonexistent- concern.  I have always had a profound interest in the Jewish faith/ traditions, etc, but converting is not an issue.  I have a deep, abiding belief in Jesus, so that pretty much eliminates the possibility of my converting!  Bruce & I respect our differences, as do our families.  In fact, he has 1 sister who practices Catholicism, & one who practices Judaism.  smiley

    Eh bien, j'ai vu ça et un peu "WTH ??" car ce n'est vraiment PAS à lui de décider qui ne devrait pas ou devrait se marier.

    Il a été (je ne suis pas sûr) nommé ou élu à un tel poste. En tant que tel, il DOIT suivre la loi qui figure dans la constitution de l'État et non ses « préférences » personnelles.

    BTW, les mariages les plus difficiles à survivre sont ceux des juifs et des catholiques.


    Oy vey, je dois contester cette dernière ligne sad Du moins dans mon cas, en tout cas. Bruce et moi sommes ensemble depuis 5 ans, vivons ensemble depuis 2 ans et venons de nous marier il y a presque 4 semaines. Il est juif ; il vient d'une famille nombreuse composée de nombreux neveux et nièces qui se sont mariés en dehors de leur religion. En grandissant, ils ont célébré Hannukah et Noël. Pour ma part, j’ai grandi catholique. Nous sommes tous les deux plus âgés (40 et 50 ans) et avons connu notre part de chagrins d'amour dans nos vies, alors lorsque nous nous sommes finalement retrouvés, la religion était une préoccupation mineure, voire inexistante. J'ai toujours eu un profond intérêt pour la foi/les traditions juives, etc., mais la conversion n'est pas un problème. J’ai une croyance profonde et constante en Jésus, ce qui élimine pratiquement toute possibilité de ma conversion ! Bruce et moi respectons nos différences, tout comme nos familles. En fait, il a une sœur qui pratique le catholicisme et une autre qui pratique le judaïsme. smiley
  • Original Anglais Traduction Français

    Actually, the research shows interfaith marriages survive a better than no-faith marriages.  In other words, a Jew and a Roman Catholic STATISTICALLY have a better shot at making it than two agnostics.  Now, before a couple of LCB agnostics take me to task for what a great marriage they have, remember, I am talking STATISTICALLY.  I will sure two atheists or agnostics have wonderful marriages.

    En fait, la recherche montre que les mariages interreligieux survivent mieux que les mariages inconfessionnels. En d’autres termes, un juif et un catholique ont STATISTIQUEMENT plus de chances de réussir que deux agnostiques. Maintenant, avant que quelques agnostiques du LCB me reprochent à quel point leur mariage est formidable, rappelez-vous, je parle STATISTIQUEMENT. Je suis sûr que deux athées ou agnostiques feront de merveilleux mariages.

  • Original Anglais Traduction Français

    A Louisiana justice of the peace who drew criticism for refusing to marry an interracial couple has resigned, the secretary of state's office said Tuesday.

    Keith Bardwell resigned in person at the Louisiana secretary of state's office, said spokesman Jacques Berry. The state Supreme Court will appoint an interim justice of the peace to fill Bardwell's position, Berry said, and a special election will be held next year to fill the position permanently.

    Bardwell, a justice of the peace for Tangipahoa Parish's 8th Ward, refused to perform a marriage ceremony for Beth Humphrey, 30, and her boyfriend Terence McKay, 32, both of Hammond, Louisiana, and sign their marriage license. The two were married by another justice of the peace.

    The couple filed a federal discrimination lawsuit against Bardwell and his wife, Beth Bardwell, on October 20, claiming the two violated the Equal Protection Clause of the 14th Amendment.

    Bardwell, speaking to CNN affiliate WBRZ, said he was advised "that I needed to step down because they was going to take me to court, and I was going to lose."

    "I would probably do the same thing again," he said. "I found out I can't be a justice of the peace and have a conscience."

    Initial reports were that Bardwell refused to issue a marriage license to the couple, but in the lawsuit Humphrey and McKay say they obtained the license from the parish court clerk's office and contacted Bardwell to see if he would perform the ceremony and sign the license to legally validate the marriage.

    Humphrey wound up speaking by telephone with Beth Bardwell, the lawsuit said, and Beth Bardwell asked Humphrey if they were a "mixed couple." When told they were an interracial couple, Beth Bardwell said, according to the lawsuit, "We don't do interracial weddings," and told her the two would have to go outside the parish to marry.

    Bardwell did not return repeated phone calls from CNN in October, but told CNN affiliate WAFB that he had no regrets about the decision. "It's kind of hard to apologize for something that you really and truly feel down in your heart you haven't done wrong," he said.

    I found out I can't be a justice of the peace and have a conscience.

    --Keith Bardwell
    In addition, he told the Hammond Daily Star in an October story that he did not marry the couple because he was concerned for the children that might be born of the relationship and that, in his experience, most interracial marriages don't last.

    "I'm not a racist," he said. "I do ceremonies for black couples right here in my house. My main concern is for the children."

    Humphrey said in October that she wanted Bardwell to resign. "He doesn't believe he's being racist, but it is racist," she said.

    According to the lawsuit, Bardwell estimated he refused to marry at least four other interracial couples in the past 2½ years.

    "Defendant Beth Bardwell ... aided, abetted and conspired with defendant Keith Bardwell to deprive plaintiffs of their constitutionally protected civil rights," according to the suit.

    No response to the suit has been filed, and it was unclear whether the Bardwells had retained an attorney. The lawsuit seeks unspecified damages, claiming that Humphrey and McKay suffered emotional distress as a result of the incident.

    Louisiana Gov. Bobby Jindal has said he believed Bardwell should lose his license, and the National Urban League called for an investigation into the incident by the U.S. Justice Department's Civil Rights Division, saying in a statement that Bardwell's actions were "a huge step backward in social justice."

    According to the Census Bureau, Tangipahoa Parish is about 70 percent white and 30 percent black.

    The U.S. Supreme Court tossed out any racially-based limitations on marriage in the landmark 1967 ruling in the case Loving v. Virginia. In the unanimous decision, the court said that under the Constitution, "the freedom to marry, or not marry, a person of another race resides with the individual and cannot be infringed by the State."

    Un juge de paix de Louisiane qui a été critiqué pour avoir refusé d'épouser un couple interracial a démissionné, a annoncé mardi le bureau du secrétaire d'État.

    Keith Bardwell a démissionné en personne du bureau du secrétaire d'État de Louisiane, a déclaré le porte-parole Jacques Berry. La Cour suprême de l'État nommera un juge de paix par intérim pour occuper le poste de Bardwell, a déclaré Berry, et une élection spéciale aura lieu l'année prochaine pour occuper ce poste de façon permanente.

    Bardwell, juge de paix du 8e arrondissement de la paroisse de Tangipahoa, a refusé de célébrer une cérémonie de mariage pour Beth Humphrey, 30 ans, et son petit ami Terence McKay, 32 ans, tous deux de Hammond, en Louisiane, et de signer leur licence de mariage. Les deux ont été mariés par un autre juge de paix.

    Le couple a déposé une plainte fédérale pour discrimination contre Bardwell et son épouse, Beth Bardwell, le 20 octobre, affirmant que les deux avaient violé la clause d'égalité de protection du 14e amendement.

    Bardwell, s'adressant à WBRZ, affilié à CNN, a déclaré qu'on lui avait dit "que je devais démissionner parce qu'ils allaient me poursuivre en justice et que j'allais perdre".

    "Je referais probablement la même chose", a-t-il déclaré. "J'ai découvert que je ne peux pas être juge de paix et avoir une conscience."

    Les rapports initiaux indiquaient que Bardwell avait refusé de délivrer une licence de mariage au couple, mais dans le procès, Humphrey et McKay ont déclaré qu'ils avaient obtenu la licence auprès du greffe du tribunal paroissial et avaient contacté Bardwell pour voir s'il allait célébrer la cérémonie et signer la licence pour légalement. valider le mariage.

    Humphrey a fini par parler au téléphone avec Beth Bardwell, selon le procès, et Beth Bardwell a demandé à Humphrey s'ils formaient un "couple mixte". Lorsqu'on lui a dit qu'ils formaient un couple interracial, Beth Bardwell a déclaré, selon le procès, "Nous ne faisons pas de mariages interracial", et lui a dit que les deux devraient sortir de la paroisse pour se marier.

    Bardwell n'a pas répondu aux appels téléphoniques répétés de CNN en octobre, mais a déclaré à l'affilié de CNN, WAFB, qu'il n'avait aucun regret concernant cette décision. "C'est assez difficile de s'excuser pour quelque chose dont on a vraiment l'impression qu'au fond de soi on n'a rien fait de mal", a-t-il déclaré.

    J'ai découvert que je ne peux pas être juge de paix et avoir une conscience.

    -Keith Bardwell
    De plus, il a déclaré au Hammond Daily Star dans un article d'octobre qu'il n'avait pas épousé le couple parce qu'il s'inquiétait pour les enfants qui pourraient naître de cette relation et que, d'après son expérience, la plupart des mariages interracial ne durent pas.

    "Je ne suis pas raciste", a-t-il déclaré. "J'organise des cérémonies pour les couples noirs ici même chez moi. Ma principale préoccupation est pour les enfants."

    Humphrey a déclaré en octobre qu'elle souhaitait que Bardwell démissionne. "Il ne croit pas qu'il est raciste, mais c'est raciste", a-t-elle déclaré.

    Selon le procès, Bardwell estime qu'il a refusé d'épouser au moins quatre autres couples interracial au cours des deux dernières années et demie.

    "L'accusé Beth Bardwell... a aidé, encouragé et conspiré avec l'accusé Keith Bardwell pour priver les plaignants de leurs droits civils protégés par la Constitution", selon la poursuite.

    Aucune réponse à la plainte n'a été déposée et il n'était pas clair si les Bardwell avaient retenu les services d'un avocat. La poursuite demande des dommages-intérêts non précisés, affirmant que Humphrey et McKay ont souffert de détresse émotionnelle à la suite de l'incident.

    Le gouverneur de Louisiane, Bobby Jindal, a déclaré qu'il pensait que Bardwell devrait perdre son permis, et la National Urban League a demandé une enquête sur l'incident par la division des droits civils du ministère américain de la Justice, affirmant dans un communiqué que les actions de Bardwell constituaient « un énorme pas en arrière dans justice sociale."

    Selon le Bureau du recensement, la paroisse de Tangipahoa compte environ 70 pour cent de blancs et 30 pour cent de noirs.

    La Cour suprême des États-Unis a rejeté toute limitation raciale au mariage dans l'arrêt historique de 1967 dans l'affaire Loving c. Virginia. Dans sa décision unanime, le tribunal a déclaré qu'en vertu de la Constitution, "la liberté de se marier ou de ne pas se marier avec une personne d'une autre race réside avec l'individu et ne peut être violée par l'État".

  • Original Anglais Traduction Français
    Hey Gene,

    Thanks for the update. What blows me away was this comment:

    "I would probably do the same thing again," he said. "I found out I can't be a justice of the peace and have a conscience."

    Can't have a conscience?? He has a conscience though to forbid to marry two people because of there race?

    Something is really really wrong with this guy!!!

    Lips
    Salut Gène,

    Merci pour la mise à jour. Ce qui m'a bluffé, c'est ce commentaire :

    "Je referais probablement la même chose", a-t-il déclaré. "J'ai découvert que je ne peux pas être juge de paix et avoir une conscience."

    Vous ne pouvez pas avoir de conscience ?? Mais a-t-il une conscience pour interdire de marier deux personnes à cause de leur race ?

    Quelque chose ne va vraiment pas avec ce type !!!

    Lèvres

Réponse rapide

Veuillez saisir votre commentaire.

activités de LCB au cours des dernières 24 heures

Les messages les plus consultés du forum

DeeJay505
DeeJay505 New Mexico il y a environ 2 mois
13

Créez un nouveau compte au casino Velvet Spins pour 120 tours gratuits sans dépôt sur sweet 16 blast avec ce code : SWEETBLAST retrait maximum de 100 dollars 30 fois de jeu sont nécessaires...
Casino Velvet Spins sans dépôt

MelissaN
MelissaN Serbia il y a environ 23 jours
10

Eternal Slots Casino - Bonus exclusif sans dépôt Nouveaux joueurs uniquement - États-Unis, OK ! Montant : 77$ Comment réclamer le bonus : Les joueurs doivent s'inscrire via notre LIEN et saisir...
Bonus exclusif sans dépôt d'Eternal Slots Casino

matijan
matijan Serbia il y a environ 19 jours
166

Il y a tellement de nouveaux casinos qui sont lancés ces jours-ci et il est tout à fait naturel de vouloir tous les tester et de savoir s'ils sont bons. Que dites-vous de ces cinq pour commencer ?...
Concours d'avril 2024 de 500 $ d'argent réel : testons les casinos !