Dépenses nettes... mauvaises nouvelles... Meta Bank sous enquête.....

2,340
vues
2
réponses
Dernier message fait il y a environ 13 ans par bingocrazy48
dazzlingdebra
  • Créé par
  • dazzlingdebra
  • United States Sr. Member 267
  • actif la dernière fois il y a environ 7 ans

Les lecteurs de ce sujet ont également lu :

  • Revue du casino SpinBet Bonus d'inscription - Nouvelle-Zélande : 100 % jusqu'à 1 500 NZ$ + 100 tours Bonus d'inscription - Canada : 100 % jusqu'à 1 500 C$ + 100 tours gratuits Nouveaux...

    Lu

    Bonus et promotions du casino SpinBet

    1 446
    il y a environ 2 mois
  • Est-ce que quelqu'un sait comment trouver la liste complète des casinos ici ? Lorsque j'essaie de chercher, tout ce que j'obtiens est une liste de 9 casinos disponibles dans le New Jersey. J'ai...

    Lu

    Liste des casinos ?

    4 519
    il y a environ 2 mois
  • Tournois du Casino Talismania - SLOT DE LA SEMAINE Promo valable : du 29 avril 2024 au 5 mai 2024. cagnotte :  1 100 PIÈCES - Si vous n'avez pas de compte, inscrivez-vous simplement ici. - Vous...

    Lu

    Tournois du casino Talismania

    1 442
    il y a environ 2 mois

Veuillez ou s'inscrire pour poster ou commenter.

  • Original Anglais Traduction Français
    shocked
    sad(October 13, 2010) Federal banking regulators this month cracked down on MetaBank, a major prepaid card issuer, an action that threw into question the pending initial public offering of prepaid card program manager NetSpend Corp.

    Austin, Texas-based NetSpend is scheduled to price its long-planned IPO on Thursday, according to reports on the financial wires. But its close ties to MetaBank triggered rounds of speculation about whether the IPO will actually happen. A NetSpend spokesperson says he can’t comment.

    On Tuesday, MetaBank’s parent company, Storm Lake, Iowa-based Meta Financial Group Inc., reported to the Securities and Exchange Commission that the Office of Thrift Supervision had taken enforcement actions against MetaBank. The OTS banned MetaBank from issuing any new loans under its iAdvance product as of Wednesday, and it also placed controls on its business of issuing loans in advance of customers’ receipt of tax refunds, so-called tax-refund anticipation loans.

    “The OTS advised us on Oct. 6 that it has determined that the bank engaged in unfair or deceptive acts or practices in violation of [the Federal Trade Commission Act and OTS advertising regulations] in connection with the bank’s operation of the iAdvance program and required the bank to discontinue all iAdvance line-of-credit origination activity by Oct. 13, 2010,” Meta Financial’s filing says. The filing does not give details about what the OTS found at fault with iAdvance, which is a short-term loan product that MetaBank calls a “microloan” though some news reports call it a payday loan. MetaBank offers the service to NetSpend and other clients for whom it issues prepaid cards. The number of such loans and their total receivables were not immediately available. An OTS spokesperson refused to comment, and a Meta spokesperson referred a Digital Transactions News call to an executive who did not respond by late Wednesday.

    The filing also says that due to Meta’s third-party relationship risk, other risks, and its rapid growth—growth the filing attributed to the expansion to its Meta Payment Systems processing division—the OTS was requiring it to get approval from its regional director before it could engage in various business activities. The company needs an OTS okay before it can enter into new third-party relationships, originate new tax-refund loans, or even offer income-tax transfers during the 2011 tax season.

    In any event, Meta Financial said the discontinuance of iAdvance and the potential discontinuance of tax-related programs now subject to OTS approval would “eliminate a substantial portion” of Meta Payment Systems’ gross profit. Meta’s shares closed down 33% on Wednesday.

    The possible problem for NetSpend is that it is so closely intertwined with MetaBank. NetSpend manages 2 million active prepaid cards, and MetaBank issues 71% of them, according to a filing the company made to the SEC last week in advance of the IPO. NetSpend holds 4.9% of Meta Financial’s equity, an action the program manager took “in order to further align our strategic interests with MetaBank,” NetSpend’s filing says.

    Prepaid card researcher Tim Sloane of Mercator Advisory Group Inc. says he doubts iAdvance alone was a material part of Meta’s business, but he notes that only Meta and the OTS have the full details. “It might be the OTS is wrestling with how to manage prepaid in sponsoring banks, and in figuring that out, they’ve put these restrictions in place,” he says.

    Investment bank Morgan Stanley issued a report Wednesday saying Meta’s woes amount to an endorsement of the strategy of NetSpend rival Green Dot Corp., which is in the processing of buying a bank. “Better to be in control of your own destiny,” Morgan Stanley said.

    NetSpend plans to sell 2.27 million shares at $10 to $12 apiece, which would generate $22.7 million to $27.2 million before underwriting expenses. NetSpend’s current owners plan to sell 16.3 million shares.


    shocked
    sad (13 octobre 2010) Les régulateurs bancaires fédéraux ont réprimé ce mois-ci MetaBank, un important émetteur de cartes prépayées, une action qui a remis en question l'introduction en bourse en cours du gestionnaire du programme de cartes prépayées NetSpend Corp.

    NetSpend, basée à Austin, au Texas, devrait fixer jeudi le prix de son introduction en bourse prévue de longue date, selon les informations disponibles sur les fils financiers. Mais ses liens étroits avec MetaBank ont déclenché des séries de spéculations sur la réalité de l’introduction en bourse. Un porte-parole de NetSpend dit qu'il ne peut pas commenter.

    Mardi, la société mère de MetaBank, Meta Financial Group Inc., basée à Storm Lake, dans l'Iowa, a signalé à la Securities and Exchange Commission que l'Office of Thrift Supervision avait pris des mesures coercitives contre MetaBank. L'OTS a interdit à MetaBank d'accorder de nouveaux prêts dans le cadre de son produit iAdvance à partir de mercredi, et a également placé des contrôles sur son activité d'émission de prêts avant que les clients ne reçoivent des remboursements d'impôts, ce que l'on appelle les prêts anticipés de remboursement d'impôt.

    « L'OTS nous a informés le 6 octobre qu'il avait déterminé que la banque s'était livrée à des actes ou pratiques déloyaux ou trompeurs en violation de [la loi sur la Federal Trade Commission et les réglementations en matière de publicité de l'OTS] en relation avec le fonctionnement du programme iAdvance par la banque et a exigé la banque doit interrompre toutes les activités de montage de lignes de crédit iAdvance d'ici le 13 octobre 2010 », indique le dossier de Meta Financial. Le dossier ne donne pas de détails sur ce que l'OTS a trouvé en faute avec iAdvance, qui est un produit de prêt à court terme que MetaBank appelle un « microcrédit », bien que certains reportages le qualifient de prêt sur salaire. MetaBank propose le service à NetSpend et à d'autres clients pour lesquels elle émet des cartes prépayées. Le nombre de ces prêts et le total de leurs créances n'étaient pas immédiatement disponibles. Un porte-parole de l'OTS a refusé de commenter et un porte-parole de Meta a renvoyé un appel de Digital Transactions News à un cadre qui n'a pas répondu mercredi soir.

    Le dossier indique également qu'en raison du risque lié aux relations avec des tiers de Meta, d'autres risques et de sa croissance rapide (croissance attribuée à l'expansion de sa division de traitement des systèmes de paiement Meta), l'OTS exigeait qu'il obtienne l'approbation de son directeur régional avant elle pourrait s'engager dans diverses activités commerciales. L'entreprise a besoin d'un accord OTS avant de pouvoir nouer de nouvelles relations avec des tiers, accorder de nouveaux prêts de remboursement d'impôt ou même proposer des transferts d'impôt sur le revenu pendant la saison des impôts 2011.

    Quoi qu'il en soit, Meta Financial a déclaré que l'arrêt d'iAdvance et l'arrêt potentiel des programmes fiscaux désormais soumis à l'approbation de l'OTS « élimineraient une partie substantielle » du bénéfice brut de Meta Payment Systems. Les actions de Meta ont clôturé en baisse de 33% mercredi.

    Le problème possible pour NetSpend est qu’il est si étroitement lié à MetaBank. NetSpend gère 2 millions de cartes prépayées actives, et MetaBank en émet 71 %, selon un dossier déposé par la société auprès de la SEC la semaine dernière avant l'introduction en bourse. NetSpend détient 4,9 % des capitaux propres de Meta Financial, une mesure prise par le responsable du programme « afin d'aligner davantage nos intérêts stratégiques avec MetaBank », indique le dossier de NetSpend.

    Tim Sloane, chercheur sur les cartes prépayées de Mercator Advisory Group Inc., dit qu'il doute qu'iAdvance à lui seul soit une partie importante des activités de Meta, mais il note que seuls Meta et l'OTS disposent de tous les détails. « Il se peut que l'OTS se demande comment gérer les paiements prépayés dans les banques sponsors et, après avoir compris cela, ils ont mis ces restrictions en place », dit-il.

    La banque d'investissement Morgan Stanley a publié mercredi un rapport affirmant que les malheurs de Meta équivalent à une approbation de la stratégie de son rival de NetSpend, Green Dot Corp., qui est en train de racheter une banque. "Mieux vaut contrôler son propre destin", a déclaré Morgan Stanley.

    NetSpend prévoit de vendre 2,27 millions d'actions entre 10 et 12 dollars chacune, ce qui générerait entre 22,7 et 27,2 millions de dollars avant dépenses de souscription. Les propriétaires actuels de NetSpend prévoient de vendre 16,3 millions d'actions.


  • Original Anglais Traduction Français
    shocked Oh no!!!
    shocked Oh non!!!

Réponse rapide

Veuillez saisir votre commentaire.

activités de LCB au cours des dernières 24 heures

Les messages les plus consultés du forum

Dzile
Dzile Serbia il y a environ 22 jours
151

Bienvenue à un autre concours mensuel en argent réel ! Il fait chaud en juillet et le sera encore plus une fois que nous aurons lancé ce concours populaire, alors préparez-vous à gagner une...
Concours LCB de 500 $ en argent réel de juillet : testons les casinos !

František Kázmér
František Kázmér Slovakia il y a environ 2 mois
19

Code de pari gratuit de 25$ - BIGLEAGUE valorisé le 14.5.2024
Betwhale.ag Casino sans dépôt

Crazyej
Crazyej United States il y a environ 2 mois
66

KatsCasino m'a arnaqué. Je me suis inscrit au bonus ndb et j'ai gagné le play through. Ils ont demandé mes documents KYC. ma carte d'identité vient de Las Vegas et je vis également au Texas, où...
Plainte du casino Kats