Le projet de loi sur le jeu en ligne sera présenté cette semaine

5,693
vues
21
réponses
Dernier message fait il y a environ 14 ans par acgofer
deleted_user
  • Créé par
  • deleted_user
  • Super Hero 1254
  • actif la dernière fois

Les lecteurs de ce sujet ont également lu :

  • Revue du Casino Casino Bonus d'inscription : 100 % jusqu'à 500 € + 200 tours gratuits Bonus de recharge : 50 tours gratuits Bonus de remise en argent : 15 % L'offre expire : veuillez...

    Lu

    Bonus et promotions du casino Casinodo

    1 394
    il y a environ 2 mois
  • J'ai gagné 10 $ de réduction sur 30 tours Alien gratuits. Jouez en respectant mes conditions de mise et je finis par toucher 1 000 $. Entre-temps pour savoir comment déposer du Bitcoin, je l'ai...

    Lu
  • Aujourd'hui, Admiral Bet a à nouveau cette roue de la fortune, gagnez 5 à 30 tours gratuits, je n'en ai jamais eu que 5 sur 3 comptes🥱🥱🥱🥱peut-être que vous aurez plus de chance 🙆

    Lu

    Admiral Bet - bonus sans dépôt

    3 595
    il y a environ 2 mois

Veuillez ou s'inscrire pour poster ou commenter.

  • Original Anglais Traduction Français

    A new online gambling bill will be introduced in the coming days, paving the way for legalized online gambling for US citizens. 

    The act will seek to permit wagering at casinos in-person and through both telephone and Internet wagering on sporting events, poker and casino games.

    A "commission" will be set up to approve operators, some of which have already submitted applications.

    It's about time!!!!!!

    Un nouveau projet de loi sur les jeux en ligne sera présenté dans les prochains jours, ouvrant la voie à la légalisation du jeu en ligne pour les citoyens américains.

    La loi visera à autoriser les paris dans les casinos en personne et par téléphone et par Internet sur les événements sportifs, le poker et les jeux de casino.

    Une "commission" sera mise en place pour approuver les opérateurs, dont certains ont déjà déposé des candidatures.

    Il était temps !!!!!

  • Original Anglais Traduction Français

    Good news

    Bonnes nouvelles

  • Original Anglais Traduction Français

    Very good news.  I'm pleased about that.

    blue

    De très bonnes nouvelles. J'en suis ravi.

    bleu

  • Original Anglais Traduction Français

    How is that gonna speed things up, do you have any details, when a bill gets introduced it has to go to the committee and so forth and so on and the bill can die on the floor...any more info please post...thanks.

    Comment cela va-t-il accélérer les choses, avez-vous des détails, lorsqu'un projet de loi est présenté, il doit être renvoyé au comité et ainsi de suite et ainsi de suite et le projet de loi peut mourir par terre... plus d'informations, veuillez les publier. .merci.

  • Original Anglais Traduction Français

    Its still going to take a long time they have to figure out how to tax us and so on and so forth.  They should have left it the way it was and not ban us from playing.  But any ways I cant wait. Been waiting to long.  I think its been since sept,06 i belive.

    Il leur faudra encore beaucoup de temps pour trouver comment nous taxer, etc. Ils auraient dû laisser les choses telles quelles et ne pas nous interdire de jouer. Mais de toute façon, je ne peux pas attendre. J'attends depuis trop longtemps. Je pense que ça fait depuis le 6 septembre je crois.

  • Original Anglais Traduction Français

    They already know how to tax us, that won't be an issue.

    Ils savent déjà comment nous taxer, ce ne sera pas un problème.

  • Original Anglais Traduction Français

    They already know how to tax us, that won't be an issue.


    Yeah, out the patootie.

    Ils savent déjà comment nous taxer, ce ne sera pas un problème.


    Ouais, hors du patootie.
  • Original Anglais Traduction Français

    Well it is not an easy process....the pros and the cons, the left wing and the right wing, the lovers and the haters, the politicians, the underworld, the scammers, the advocates and the foes, the gamblers and the nongamblers, the senate and the house, the republicans and the democrats, the religious and the atheists, the ones who think that gambling is a sin and will cause more harm and those of us in the LCB who want the bill and those who dont, the online and the offline casinos and the devil and the casino angels! grin

    Eh bien, ce n'est pas un processus facile. les non-joueurs, le Sénat et la Chambre, les républicains et les démocrates, les religieux et les athées, ceux qui pensent que le jeu est un péché et causera plus de mal et ceux d'entre nous au LCB qui veulent le projet de loi et ceux qui ne le font pas, les casinos en ligne et hors ligne, le diable et les anges du casino ! grin

  • Original Anglais Traduction Français

    I just come accross this story.

    Online gambling foe Jon Kyl is reportedly making things very difficult on the US Treasury by holding up appointments for officials in key international finance and tax offices. Recent Poker suggests that this issue may be due to his disappointment that the ban on Internet financial transactions with online gambling companies has not been implemented.

    Last month, Treasury Secretary Timothy Geithner allowed for a 6 month delay in implementation of the policy enforcement for online gambling prohibition.  Kyl was a so-author of the law that bans most forms of online gambling, aptly titled the Unlawful Internet Gaming Enforcement Act (UIGEA). 

    In the past, the Arizona Senator has made it a point to spearhead efforts to enforce the regulations including sending a letter out to then President Bush, urging him to understand the dangers online gambling poses to America's youth.

    Kyl has made it a mission to ban gambling on the Web since 1998.



    Je viens de tomber sur cette histoire.

    L'ennemi du jeu en ligne, Jon Kyl, rendrait les choses très difficiles au Trésor américain en retardant les nominations de responsables dans les principaux bureaux internationaux des finances et des impôts. Récemment Poker suggère que ce problème pourrait être dû à sa déception que l'interdiction des transactions financières sur Internet avec les sociétés de jeux en ligne n'ait pas été mise en œuvre.

    Le mois dernier, le secrétaire au Trésor, Timothy Geithner, a autorisé un retard de 6 mois dans la mise en œuvre de la politique d'application de la politique d'interdiction des jeux en ligne. Kyl est l'un des auteurs de la loi qui interdit la plupart des formes de jeux d'argent en ligne, intitulée à juste titre Loi sur l'application des jeux illicites sur Internet (UIGEA).

    Dans le passé, le sénateur de l'Arizona s'est fait un devoir de diriger les efforts visant à faire appliquer la réglementation, notamment en envoyant une lettre au président Bush de l'époque, l'exhortant à comprendre les dangers que représentent les jeux d'argent en ligne pour la jeunesse américaine.

    Kyl s'est donné pour mission d'interdire les jeux d'argent sur le Web depuis 1998.



  • Original Anglais Traduction Français

    Well it is not an easy process....the pros and the cons, the left wing and the right wing, the lovers and the haters, the politicians, the underworld, the scammers, the advocates and the foes, the gamblers and the nongamblers, the senate and the house, the republicans and the democrats, the religious and the atheists, the ones who think that gambling is a sin and will cause more harm and those of us in the LCB who want the bill and those who dont, the online and the offline casinos and the devil and the casino angels! grin


    Absolutely true!!!


    Tony or anyone that can answer, what was the big issue for the ban in the first place to take place, what are the reasons for it?

    Eh bien, ce n'est pas un processus facile... les avantages et les inconvénients, l'aile gauche et l'aile droite, les amoureux et les haineux, les politiciens, la pègre, les escrocs, les partisans et les ennemis, les joueurs et les les non-joueurs, le Sénat et la Chambre, les républicains et les démocrates, les religieux et les athées, ceux qui pensent que le jeu est un péché et causera plus de mal et ceux d'entre nous au LCB qui veulent le projet de loi et ceux qui ne le font pas, les casinos en ligne et hors ligne, le diable et les anges du casino ! grin


    Absolument vrai!!!


    Tony ou quelqu'un qui peut répondre, quel était le principal problème pour que l'interdiction ait lieu en premier lieu, quelles en sont les raisons ?
  • Original Anglais Traduction Français

    Barney Frank He is the one that has been fighting for us.

    WASHINGTON (Reuters) - Legislation aimed at reversing a three-year-old ban on Americans placing online bets was introduced on Wednesday by U.S. House Financial Services Committee Chairman Barney Frank.


    The Internet Gambling Regulation Consumer Protection & Enforcement Act would establish a federal regulatory and enforcement framework for online gaming.

    Frank said the bill would give the U.S. Treasury Department the authority to establish regulations and license Internet gambling operators.

    The Treasury would also have the authority to revoke or terminate the license of any operator that violates the law. Enforcement actions could also include fines, according to the bill.

    "The government should not interfere with people's liberties," said Frank.

    The Massachusetts Democrat also told reporters he is introducing separate legislation to freeze the implementation of online gambling regulations under a Bush administration-era law.

    European online gambling firms lost billions of euros in value after Congress made it illegal for banks and credit card companies to make payments to online gambling sites.

    Republicans controlled the White House and Congress when the Bush-era law was approved. Now, Democrats are in control in both branches of the government, but it is unclear how the Obama administration will handle the issue.

    Companies involved in the issue include PartyGaming Plc and 888.com.

    Frank's bill quickly drew criticism from a senior Republican lawmaker opposed to gambling.

    "Illegal off-shore Internet gambling sites are a criminal enterprise," said Representative Spencer Bachus, the top Republican on the financial services committee. "Allowing them to operate unfettered in the United States would present a clear danger to our youth, who are subject to becoming addicted to gambling at an early age," said Bachus from Alabama.

    Barney Frank C'est lui qui s'est battu pour nous.

    WASHINGTON (Reuters) - Une législation visant à lever l'interdiction imposée aux Américains de placer des paris en ligne, vieille de trois ans, a été présentée mercredi par le président de la commission des services financiers de la Chambre des représentants, Barney Frank.


    La loi sur la protection et l'application des lois sur les jeux sur Internet établirait un cadre fédéral de réglementation et d'application des jeux en ligne.

    Frank a déclaré que le projet de loi donnerait au département du Trésor américain le pouvoir d'établir des réglementations et d'autoriser les opérateurs de jeux sur Internet.

    Le Trésor aurait également le pouvoir de révoquer ou de mettre fin à la licence de tout opérateur qui enfreindrait la loi. Les mesures coercitives pourraient également inclure des amendes, selon le projet de loi.

    "Le gouvernement ne devrait pas interférer avec les libertés des citoyens", a déclaré Frank.

    Le démocrate du Massachusetts a également déclaré aux journalistes qu'il introduisait une législation distincte pour geler la mise en œuvre des réglementations sur les jeux en ligne dans le cadre d'une loi de l'administration Bush.

    Les sociétés européennes de jeux en ligne ont perdu des milliards d'euros après que le Congrès ait interdit aux banques et aux sociétés de cartes de crédit d'effectuer des paiements sur des sites de jeux en ligne.

    Les républicains contrôlaient la Maison Blanche et le Congrès lorsque la loi de l’ère Bush a été approuvée. Aujourd’hui, les démocrates contrôlent les deux branches du gouvernement, mais on ne sait pas exactement comment l’administration Obama va gérer la question.

    Les sociétés impliquées dans le problème incluent PartyGaming Plc et 888.com.

    Le projet de loi de Frank a rapidement suscité les critiques d'un haut législateur républicain opposé au jeu.

    "Les sites de jeux d'argent illégaux sur Internet sont une entreprise criminelle", a déclaré le représentant Spencer Bachus, le plus haut républicain du comité des services financiers. "Les laisser opérer sans entraves aux Etats-Unis présenterait un danger évident pour nos jeunes, qui risquent de devenir dépendants du jeu dès leur plus jeune âge", a déclaré Bachus de l'Alabama.

  • Original Anglais Traduction Français

    Unlawful Internet Gambling Enforcement Act

    The Department of the Treasury and the Federal Reserve Board (Agencies) issued a joint final rule on December 18, 2008 to implement the Unlawful Internet Gambling Enforcement Act. The Act "prohibits any person engaged in the business of betting or wagering (as defined in the Act) from knowingly accepting payments in connection with the participation of another person in unlawful Internet gambling." The final rule requires a strengthened screening process at the time of account opening to deny commercial entities that may be acting as Internet casinos access to the payments system. It also requires that policies and procedures be implemented to prevent all debit and credit card payments to Internet casinos. It does not require that checks, ACH payments, or wire transactions related to Internet gambling be monitored or blocked.

    Loi relative à l'application des jeux illégaux sur Internet

    Le Département du Trésor et le Conseil de la Réserve fédérale (agences) ont publié une règle finale commune le 18 décembre 2008 pour mettre en œuvre la loi sur l'application des jeux illégaux sur Internet. La loi "interdit à toute personne engagée dans le secteur des paris ou des paris (tels que définis dans la loi) d'accepter sciemment des paiements en relation avec la participation d'une autre personne à des jeux de hasard illégaux sur Internet". La règle finale exige un processus de contrôle renforcé au moment de l'ouverture du compte pour refuser aux entités commerciales susceptibles d'agir en tant que casinos sur Internet l'accès au système de paiement. Cela exige également que des politiques et des procédures soient mises en œuvre pour empêcher tous les paiements par carte de débit et de crédit aux casinos sur Internet. Il n'exige pas que les chèques, les paiements ACH ou les transactions électroniques liées aux jeux sur Internet soient surveillés ou bloqués.

  • Original Anglais Traduction Français

    WASHINGTON - Over the objections of gambling opponents in Congress, the Obama administration has granted a request by US Representative Barney Frank to delay a long-scheduled federal crackdown on illegal Internet poker and casino sites.


    “I urged them to do it and I was very pleased,’’ the Newton Democrat said of the delay. “It gives us a chance.’’

    You won’t find the chairman of the House Financial Services Committee at a poker table or roulette wheel, as Frank doesn’t gamble. But he said he does not want the government telling people what to do with their own money.

    Frank has established himself as a friend of the online gambling industry by seeking to overturn a 2006 law that will make it illegal for US credit card companies to process charges from Internet gambling sites.

    The law, intended to cut off the life blood of the $16-billion-a-year online gambling industry, was scheduled to take effect Dec. 1. But last week, the Federal Reserve and the Treasury Department pushed back the effective date until June to give Frank and other gambling supporters time to draft a bill to set up a system to regulate and collect taxes from legal online gaming.

    The Obama administration is officially neutral on the issue of Internet gambling but said it granted the delay because of the “considerable interest in Congress in clarifying the laws.’’

    While Frank has been too busy with financial reform to work on gambling this year, advocates are hoping they can ride the momentum from last week’s decision to argue that online gambling can become a moneymaker for federal coffers. A recent report from the Joint Committee on Taxation found the Internet gambling could generate up to $42 billion in tax revenue over the next decade.

    “We love him,’’ said Martin Shapiro, a professional online poker player from Florida. “What Barney Frank is doing is wonderful.’’

    Observers say Frank’s bid is a long shot, particularly since he may have difficulty winning support for a progambling measure in 2010, an election year.

    Long shot or not, gambling opponents are frustrated the administration agreed to the delay. Senator John Kyl of Arizona and Representative Spencer Bachus of Alabama argue that legalizing online gambling is a threat to children and teenagers, who can easily log on and become addicted.

    “Any economic benefit from taxing Internet gambling would be more than offset by the harm it causes our young people,’’ said Bachus, the ranking Republican on the Financial Services Committee. “What we have is a wave of young Americans who are addicted to gambling.’’

    Frank has introduced three bills since 2007 that would nullify the Unlawful Internet Gaming Enforcement Act, which Republicans passed on the final day of the 2006 congressional session. Frank also sent a letter with 18 others in his committee that led to the delay.Continued...

    Frank was brought in to Las Vegas at this year’s World Series of Poker to announce, “Shuffle up and deal’’ - poker’s version of “Start your engines.’’ Frank received a loud ovation, said John Pappas, executive director of the Poker Player’s Alliance.

    “If anyone is a poker player, particularly an online poker player, they know the name Barney Frank,’’ Pappas said. “A lot of people would say, ‘I’m not sure I agree with Barney on everything, but he’s . . . right on this poker issue.’ ’’

    Shapiro said he voted for President Bush in 2004 and always supported Republicans, but his allegiance, along with other conservative poker players, changed after Republicans passed UIGEA in 2006.

    “It seems like what Barney Frank is saying is more along the lines of our personal beliefs,’’ Shapiro said.

    Frank’s stance has helped his campaign war chest, too. Casino and gambling interests have contributed $56,400 in 2009, according to the Center for Responsive Politics.

    Online gambling has operated in a legal gray area since it began in the 1990s. The Justice Department says that all bets placed online are illegal, citing a 48-year-old law called the Wire Act that bans bets over telephone lines, though a federal appeals court ruled in 2002 that online wagers didn’t apply under the Wire Act.

    But the Justice Department has not prosecuted individual gamblers in the United States, and nearly all online gambling companies operate offshore, outside of US jurisdiction.

    In September, a federal court in Philadelphia upheld the 2006 ban on credit card transactions against a Constitutional challenge that it violated privacy rights.

    Frank’s push to legalize the business has made temporary allies out of Frank and the financial sector, at the same time that he is fighting to reform Wall Street. The financial sector has been critical of the 2006 rules because they have been asked to enforce an unclear law, said Floyd Stoner, a lobbyist at the American Bankers Association. His organization also asked the Federal Reserve and Treasury to delay UIGEA.

    “We’re not for or against legal gambling on the Internet,’’ said Scott Talbott, head lobbyist at Financial Services Roundtable. “The problem is the bill asked banks to be cops. We should not be the enforcement arm of the US government.’’

    The antigaming law granted some exceptions, including one on horse racing, to the ban on gambling-related credit-card transactions on the Internet. But the law also did not define how banks should differentiate between legal and illegal gambling. Subsequent compliance guidelines from the Federal Reserve and Treasury have not made a clear distinction.

    Last month, MasterCard said it would block all online gambling transactions, including horse racing, which is legal online.

    The Kentucky congressional delegation, four Republicans and two Democrats, then asked for the new rules to be delayed. MasterCard changed course and said it won’t block the transactions, and a spokeswoman said it is using the delay to determine what type of Internet gambling is legal.

    Steve Verdier, director of congressional affairs with the Independent Community Bankers Association, said he wants Frank’s bill to pass. “Congress created this problem, and I think it’s up to Congress to fix it,’’ Verdier said.

    Correction: Because of a reporting error, this story Monday had an incorrect spelling for the name of a professional online poker player from Florida. The player quoted in the story was Martin Shapiro.

    WASHINGTON - Malgré les objections des opposants au jeu au Congrès, l'administration Obama a accédé à la demande du représentant américain Barney Frank de retarder une répression fédérale programmée de longue date contre les sites illégaux de poker et de casino sur Internet.


    "Je les ai exhortés à le faire et j'en ai été très heureux", a déclaré le démocrate de Newton à propos du retard. "Cela nous donne une chance."

    Vous ne trouverez pas le président du comité des services financiers de la Chambre à une table de poker ou à une roulette, car Frank ne joue pas. Mais il a ajouté qu’il ne voulait pas que le gouvernement dise aux gens quoi faire avec leur propre argent.

    Frank s'est imposé comme un ami de l'industrie du jeu en ligne en cherchant à renverser une loi de 2006 qui interdirait aux sociétés américaines de cartes de crédit de traiter les frais provenant des sites de jeu sur Internet.

    La loi, destinée à couper court à l'industrie du jeu en ligne, qui pèse 16 milliards de dollars par an, devait entrer en vigueur le 1er décembre. Mais la semaine dernière, la Réserve fédérale et le département du Trésor ont repoussé la date d'entrée en vigueur jusqu'en juin. donner à Frank et à d'autres partisans du jeu le temps de rédiger un projet de loi visant à mettre en place un système de réglementation et de collecte des taxes sur les jeux en ligne légaux.

    L'administration Obama est officiellement neutre sur la question des jeux d'argent sur Internet, mais a déclaré avoir accordé ce délai en raison de « l'intérêt considérable du Congrès à clarifier les lois ».

    Alors que Frank a été trop occupé par la réforme financière pour travailler sur les jeux de hasard cette année, les défenseurs espèrent pouvoir profiter de l'élan de la décision de la semaine dernière pour affirmer que les jeux de hasard en ligne peuvent devenir une source de revenus pour les coffres fédéraux. Un récent rapport du Comité mixte sur la fiscalité a révélé que les jeux d'argent sur Internet pourraient générer jusqu'à 42 milliards de dollars de recettes fiscales au cours de la prochaine décennie.

    "Nous l'adorons", a déclaré Martin Shapiro, un joueur de poker en ligne professionnel originaire de Floride. "Ce que fait Barney Frank est merveilleux."

    Les observateurs estiment que la candidature de Frank est loin d'être envisageable, d'autant plus qu'il pourrait avoir des difficultés à obtenir le soutien d'une mesure de programmation en 2010, année électorale.

    Que ce soit de loin ou non, les adversaires du jeu sont frustrés que l'administration ait accepté le retard. Le sénateur John Kyl de l'Arizona et le représentant Spencer Bachus de l'Alabama soutiennent que la légalisation du jeu en ligne constitue une menace pour les enfants et les adolescents, qui peuvent facilement se connecter et devenir dépendants.

    "Tout avantage économique résultant d'une taxation des jeux sur Internet serait plus que compensé par le préjudice que cela causerait à nos jeunes", a déclaré Bachus, le plus haut républicain du Comité des services financiers. "Nous avons une vague de jeunes Américains accros au jeu."

    Frank a présenté trois projets de loi depuis 2007 qui annuleraient la loi sur l'application des jeux sur Internet illégaux, que les républicains ont adoptée le dernier jour de la session du Congrès de 2006. Frank a également envoyé une lettre à 18 autres membres de son comité qui a entraîné le retard.Suite...

    Frank a été invité à Las Vegas lors des World Series of Poker de cette année pour annoncer « Shuffle up and deal » - la version poker de « Démarrez vos moteurs ». Frank a reçu une forte ovation, a déclaré John Pappas, directeur exécutif du Poker. Alliance des joueurs.

    "Si quelqu'un est un joueur de poker, en particulier un joueur de poker en ligne, il connaît le nom de Barney Frank", a déclaré Pappas. «Beaucoup de gens diraient : 'Je ne suis pas sûr d'être d'accord avec Barney sur tout, mais il l'est.' . . juste sur cette question de poker. ''

    Shapiro a déclaré qu'il avait voté pour le président Bush en 2004 et qu'il avait toujours soutenu les républicains, mais son allégeance, ainsi que celle d'autres joueurs de poker conservateurs, a changé après que les républicains ont adopté l'UIGEA en 2006.

    "Il semble que ce que dit Barney Frank correspond davantage à nos convictions personnelles", a déclaré Shapiro.

    La position de Frank a également contribué à son trésor de guerre de campagne. Les intérêts des casinos et des jeux de hasard ont contribué 56 400 $ en 2009, selon le Center for Responsive Politics.

    Le jeu en ligne évolue dans une zone grise juridique depuis ses débuts dans les années 1990. Le ministère de la Justice affirme que tous les paris placés en ligne sont illégaux, citant une loi vieille de 48 ans appelée Wire Act qui interdit les paris sur les lignes téléphoniques, bien qu'une cour d'appel fédérale ait statué en 2002 que les paris en ligne ne s'appliquaient pas en vertu du Wire Act. .

    Mais le ministère de la Justice n'a pas poursuivi les joueurs individuels aux États-Unis, et presque toutes les sociétés de jeux en ligne opèrent à l'étranger, en dehors de la juridiction américaine.

    En septembre, un tribunal fédéral de Philadelphie a confirmé l'interdiction de 2006 sur les transactions par carte de crédit contre une contestation constitutionnelle selon laquelle elle violait le droit à la vie privée.

    Les efforts de Frank pour légaliser l'entreprise ont fait de Frank et du secteur financier des alliés temporaires, au moment même où il se bat pour réformer Wall Street. Le secteur financier a critiqué les règles de 2006 parce qu'il leur a été demandé d'appliquer une loi peu claire, a déclaré Floyd Stoner, lobbyiste à l'American Bankers Association. Son organisation a également demandé à la Réserve fédérale et au Trésor de retarder l'UIGEA.

    « Nous ne sommes ni pour ni contre le jeu légal sur Internet », a déclaré Scott Talbott, lobbyiste en chef à la Financial Services Roundtable. « Le problème, c’est que le projet de loi demandait aux banques de jouer le rôle de flics. Nous ne devrions pas être le bras armé du gouvernement américain.

    La loi anti-jeu a accordé quelques exceptions, dont une sur les courses de chevaux, à l'interdiction des transactions par carte de crédit liées aux jeux de hasard sur Internet. Mais la loi ne définit pas non plus comment les banques doivent faire la différence entre les jeux légaux et illégaux. Les directives de conformité ultérieures de la Réserve fédérale et du Trésor n'ont pas fait de distinction claire.

    Le mois dernier, MasterCard a annoncé qu'elle bloquerait toutes les transactions de jeux d'argent en ligne, y compris les courses de chevaux, qui sont légales en ligne.

    La délégation du Congrès du Kentucky, composée de quatre républicains et de deux démocrates, avait alors demandé que les nouvelles règles soient retardées. MasterCard a changé de cap et a déclaré qu'elle ne bloquerait pas les transactions, et une porte-parole a déclaré qu'elle utilisait ce délai pour déterminer quel type de jeu sur Internet est légal.

    Steve Verdier, directeur des affaires du Congrès à l'Association des banquiers communautaires indépendants, a déclaré qu'il souhaitait que le projet de loi de Frank soit adopté. "Le Congrès a créé ce problème, et je pense que c'est au Congrès de le résoudre", a déclaré Verdier.

    Correction : En raison d'une erreur de rapport, cet article de lundi comportait une orthographe incorrecte pour le nom d'un joueur de poker en ligne professionnel de Floride. Le joueur cité dans l'histoire était Martin Shapiro.

  • Original Anglais Traduction Français

    U.S. Legislation
    Special Report: Unlawful Internet Gambling Enforcement Act
    Many online gaming sites stopped accepting bets when President Bush signed the Unlawful Internet Gambling Act into law on Oct. 13. Although the measure does nothing to change the players' right to bet online, it will eventually force American banks and credit card companies to block some types of electronic transactions to Internet gambling businesses. As a result, the online gaming industry is changing by the day. And Casino City has been tracking the developments since the legislation passed and continues to report on the law’s impact

    That might answer your question @Imagination

    Législation américaine
    Rapport spécial : Loi sur l'application des jeux illégaux sur Internet
    De nombreux sites de jeux en ligne ont cessé d'accepter les paris lorsque le président Bush a signé la loi sur les jeux illégaux sur Internet le 13 octobre. Bien que cette mesure ne change rien au droit des joueurs de parier en ligne, elle finira par forcer les banques américaines et les sociétés de cartes de crédit à bloquer certains types de transactions électroniques aux entreprises de jeux sur Internet. En conséquence, l’industrie du jeu en ligne évolue de jour en jour. Et Casino City a suivi les développements depuis l'adoption de la législation et continue de rendre compte de l'impact de la loi.

    Cela pourrait répondre à votre question @Imagination

  • Original Anglais Traduction Français

    So we still have a long ways to go.  This is why before this all started I became a member to all the online casinos microgaming that is.  As far as playtec i cannot play at their casinos they take their stuff serious.  But Yes Tony keep us posted.  

    Nous avons donc encore un long chemin à parcourir. C'est pourquoi, avant que tout cela ne commence, je suis devenu membre de tous les casinos en ligne Microgaming. En ce qui concerne Playtec, je ne peux pas jouer dans leurs casinos, ils prennent leurs affaires au sérieux. Mais oui, Tony, tiens-nous au courant.

  • Original Anglais Traduction Français

    Dispatches from the Culture WarsThoughts From the Interface of Science, Religion, Law and Culture

    Kyl Blocking Treasury Nominees Over Online Gambling
    Posted on: January 12, 2010 9:02 AM, by Ed Brayton

    Sen. Jon Kyl of Arizona is blocking several Treasury Department nominees to protest the fact that the Unlawful Internet Gambling Enforcement Act has not yet been implemented.

    Senate Minority Whip Kyl is blocking pending Treasury Department nominees with jurisdiction over tax policy and international finance in response to the Obama administration's delay of new Internet gambling prohibitions, according to Senate aides...Kyl was among the few arguing against a delay.
    The Treasury Department has delayed releasing the implementation rules for the UIGEA because of protests from the banks that the law is unworkable because it does not define what is and is not illegal internet gambling. But those problems were recognized under the Bush administration too. They delayed those same rules for the same reason.

    Kyl was one of the men who wrote the UIGEA and he refuses to admit that his bill sucked. Not only is it a clear violation of liberty, it is just terribly written. If they wanted to outlaw internet gambling, they should have written it to do so. Instead they just told the banks to stop allowing transfers to illegal gambling sites without ever defining what those sites were. It leaves the banks and credit card companies in limbo, not knowing what to block

    Dépêches des guerres culturellesPensées à l'interface de la science, de la religion, du droit et de la culture

    Kyl bloque les candidats au Trésor à cause du jeu en ligne
    Publié le : 12 janvier 2010, 9 h 02, par Ed Brayton

    Le sénateur Jon Kyl de l'Arizona bloque plusieurs candidats du Département du Trésor pour protester contre le fait que la loi sur l'application des jeux illégaux sur Internet n'a pas encore été mise en œuvre.

    Le whip de la minorité sénatoriale, Kyl, bloque les candidats en attente au Département du Trésor ayant compétence en matière de politique fiscale et de finances internationales en réponse au retard de l'administration Obama concernant les nouvelles interdictions de jeu sur Internet, selon les collaborateurs du Sénat... Kyl était parmi les rares à s'opposer à un retard.
    Le Département du Trésor a retardé la publication des règles d'application de l'UIGEA en raison des protestations des banques selon lesquelles la loi est inapplicable parce qu'elle ne définit pas ce qui est ou n'est pas un jeu illégal sur Internet. Mais ces problèmes ont également été reconnus sous l’administration Bush. Ils ont retardé l'adoption de ces mêmes règles pour la même raison.

    Kyl était l'un des hommes qui ont rédigé l'UIGEA et il refuse d'admettre que sa facture était nulle. Non seulement c’est une violation flagrante de la liberté, mais c’est tout simplement terriblement écrit. S’ils voulaient interdire les jeux d’argent sur Internet, ils auraient dû l’écrire à cet effet. Au lieu de cela, ils ont simplement demandé aux banques de cesser d’autoriser les transferts vers des sites de jeux illégaux, sans jamais définir de quoi il s’agissait. Cela laisse les banques et les sociétés de cartes de crédit dans le flou, ne sachant pas quoi bloquer.

  • Original Anglais Traduction Français

    Its going to be a while before they figure out what to do.  What I think they should do is throw the whole law in the trash because that is where it belongs.  And that is just my opinion.

    Il leur faudra un certain temps avant de savoir quoi faire. Ce que je pense qu’ils devraient faire, c’est jeter toute la loi à la poubelle, car c’est là qu’elle appartient. Et ce n'est que mon avis.

  • Original Anglais Traduction Français

    I wanted to note that if the online gaming bill passes, the tax on online gaming may be a way to fund healthcare for the U.S., I think that is an awesome idea, and I am for it all the way.  If you are an advocate for the ill you should write your congressman or congresswomen or contact BARNEY FRANK and sign up for the newsletter and email him and show your support.  I am working here in California with supporters for the bill.  The IRS may start harrassing me but hey they kept my refund last year and wouldnt give it back so they are on the suck wall for me! >:(

    Je voulais souligner que si le projet de loi sur les jeux en ligne est adopté, la taxe sur les jeux en ligne pourrait être un moyen de financer les soins de santé aux États-Unis. Je pense que c'est une idée géniale et je suis entièrement favorable à cette idée. Si vous êtes un défenseur des malades, vous devriez écrire à votre ou vos membres du Congrès ou contacter BARNEY FRANK et vous inscrire à la newsletter, lui envoyer un e-mail et lui montrer votre soutien. Je travaille ici en Californie avec les partisans du projet de loi. L'IRS peut commencer à me harceler, mais bon, ils ont gardé mon remboursement l'année dernière et ne l'ont pas rendu, donc ils sont sur le mur pour moi ! > :(

  • Original Anglais Traduction Français

    For one, thats like saying.. "oh my she buys way too many pairs of panties from victoria secret, we need to put a control on it"
    Its none of there business what we do with our money, or is it their business?

    Another thing, are they trying to say that we as parents are failing to control our "own" children, and not stir them in the right direction, and use this as an excuse.. looks like they are using children to play on our minds to stop it..

    Another thing, well gee looks to me like its about taxes.. and/or wanting a piece of the action, or more of it, what they aren't getting their part so they just say its "illegal and i don't like it" another way to pry into what we do.. Ban it..until something is worked out that fits our (their) satisfation

    If i wanna spend my money in TIMBUCKTOO, shouldn't i be allowed to do it?

    Blah and so forth.. things just aint right..

    D'une part, c'est comme dire... "oh mon Dieu, elle achète beaucoup trop de culottes chez Victoria Secret, nous devons mettre un contrôle dessus"
    Ce que nous faisons avec notre argent ne les regarde pas, ou est-ce leur affaire ?

    Une autre chose, essaient-ils de dire que nous, en tant que parents, ne parvenons pas à contrôler nos "propres" enfants, et ne les incitons pas dans la bonne direction, et utilisent cela comme excuse... on dirait qu'ils utilisent les enfants pour jouer dans nos esprits. pour l'arrêter..

    Une autre chose, eh bien, à mon avis, c'est une question d'impôts... et/ou de vouloir une part de l'action, ou plus, ce qu'ils n'obtiennent pas leur part, alors ils disent simplement que c'est "illégal et je n'aime pas". c'est "une autre façon de fouiller dans ce que nous faisons... Interdisez-le... jusqu'à ce que quelque chose soit trouvé qui corresponde à notre (leur) satisfaction

    Si je veux dépenser mon argent à TIMBUCKTOO, ne devrais-je pas être autorisé à le faire ?

    Blah et ainsi de suite… les choses ne vont tout simplement pas bien…

  • Original Anglais Traduction Français

    This is why a lot of the casino's charge our credit cards with diffrent names so that the charge will go thru.  I don't play with real money as much as before because now i fell it is riged this is the reason why i was asking for the blacklist of the casino's.  These 2 things tie in together.

    C'est pourquoi de nombreux casinos facturent nos cartes de crédit avec des noms différents afin que les frais soient facturés. Je ne joue plus autant avec de l'argent réel qu'avant parce que maintenant j'ai l'impression que c'est truqué, c'est la raison pour laquelle je demandais la liste noire des casinos. Ces 2 choses sont liées.

  • Original Anglais Traduction Français

    PRAISE THE CASINO GODS!!!!!!

    LOUIS LES DIEUX DU CASINO !!!!!!

Réponse rapide

Veuillez saisir votre commentaire.

activités de LCB au cours des dernières 24 heures

Les messages les plus consultés du forum

MelissaN
MelissaN Serbia il y a environ 1 mois
37

Eternal Slots Casino - Bonus exclusif sans dépôt Nouveaux joueurs uniquement - États-Unis, OK ! Montant : 77$ Comment réclamer le bonus : Les joueurs doivent s'inscrire via notre LIEN et saisir...
Bonus exclusif sans dépôt d'Eternal Slots Casino

Nickhelp
Nickhelp Czech Republic il y a environ 2 mois
127

Salutations à tous les LCB ! Je suis Nick de Raging Bull Slots et je suis là pour vous aider de toutes les manières possibles, j'ai hâte d'avoir de vos nouvelles et n'hésitez pas à nous faire...
RAGING BULL SLOTS Sujet de support et de plaintes

matijan
matijan Serbia il y a environ 2 mois
119

Découvrez tous les bonus de casino disponibles pour votre pays sur notre page thématique des bonus de la Saint-Patrick . Nous publierons également des mises à jour dans ce fil pour votre...
Meilleurs bonus de casino pour la Saint-Patrick 2024 ☘️